européenne

Le Comité fédéral de la Jeunesse fédéraliste européenne se réunira à Benevento les 17 et 18 juillet.

Relancer le débat européen avec la jeunesse

« Ce sera une occasion très importante – dit Stefano Orlacchio, secrétaire du GFE local , de relancer le débat européen à Bénévent. La présence dans cette ville des principaux représentants nationaux du mouvement de la jeunesse devrait éveiller chez les jeunes et dans toute la citoyenneté le sentiment européen, qui nous permet de nous sentir unis à quelque chose de plus grand, qui nous soutient et nous protège : l’Union européenne.

En particulier avec l’UE nouvelle génération et la prochaine conférence sur l’avenir de l’Europe, il est clair que l’UE envoie des signaux clairs indiquant qu’elle souhaite renforcer encore davantage la coopération entre les États membres, en valorisant les particularités individuelles dans un contexte sans frontières ni inimitiés, caractérisé par la pluralité et l’échange continu.

Le programme et l’ordre du jour

Le 17 juillet à 17h30, nous nous concentrerons notamment sur le rôle de la Conférence sur l’avenir de l’Europe du point de vue des droits sociaux ; sur la manière dont l’UE veut s’améliorer en soutenant les couches les plus faibles de sa population avec les instruments les plus adaptés. Nous en parlerons en compagnie des rapports du professeur Antonella Tartaglia Polcini, professeur d’Unisannio, et d’Antonella Pepe, représentante politique bien connue du PD, suivis d’un débat avec des propositions concrètes à inclure dans le document politique.

Le Comité fédéral se tiendra dans les Jardins Angela Merici (anciennement les Ursulines) pendant toute la durée de la réunion et sera l’occasion idéale de faire découvrir aux militants de toute l’Italie la richesse et la qualité de notre ville, à laquelle il manque le sentiment européen que nous commençons à faire connaître à travers cette organisation.

Nous espérons que l’événement des 17 et 18 juillet ne sera que le début d’un long chemin fédéraliste, qui pourra faire comprendre aux gens que l’UE n’est pas un mal qu’il faut fuir, mais un soutien sur lequel il faut compter. Tous les citoyens et associations intéressés sont invités à l’événement du 17 juillet.